Petite discussion sur méthode hautement discutable

Petite séance ce dimanche, assisté par Laurence et mes 4 pattes. Rendez-vous est pris chez les propriétaires de Maiko, berger australien de 18 mois. Adopté voici 7 jours en refuge Spa afin de tenir compagnie à leur border collie de 1 an Salvador, Maiko se révèle très protecteur envers ses maîtres et trop dominant envers son copain canin. Salvador ayant déjà suivi 4 séances avec un « confrère éducateur canin » l’arrivée de Maiko ne devait poser aucun souci, sauf que…
En une toute petite semaine, Maiko a pris possession de sa maison et de ses maîtres, impossible pour nous d approcher les propriétaires et Maiko refuse ostensiblement d aller à sa place… D ailleurs il n’en a pas de place… L’éducateur (trice) qui les accompagnait précédemment est partisan (ne) de mettre tout le monde au même rang, laissant ainsi aux chiens le choix de leur place et de leurs comportements, sauf qu’un chien comme Maiko au caractère bien trempé, a choisi la place de chef tant qu’à faire, laissant ces maîtres dans l incapacité de le contrôler. Salvador, lui, au caractère plus faible et plus anxieux, a développé une anxiété de séparation qui fait que ses maîtres ne peuvent le laisser seul sans qu’il ne détruise…
Dépassés et n’ayant aucune solution proposée par mon « confrère », ils ont trouvé sur internet l’idée de la caisse de transport. Nous passons 2 heures avec Maiko, lui apprenant de façon cohérente à retrouver sa place de chien, à accepter un ordre, à prendre plaisir à partager un jeu, une place avec un compagnon à 4 pattes. Nous le libérons de cette obligation de devoir contrôler, à laquelle il s’était cru tenu, puisque ses maîtres ne le dirigeaient pas, ne lui montraient pas de direction… Nous laissons un chien apaisé et des maîtres bouleversés.. Je ne suis pas là pour entamer une guérilla contre ces pseudo professionnel(le)s qui ont pour habitude de conseiller de laisser faire, d’éviter le problème et de pratiquer des méthodes dites ‘positives », je suis juste là pour dire aux maîtres de bien choisir leur éducateur. Un éducateur est là pour vous aider à mieux comprendre votre chien, pour mieux le « lire ». Il doit vous donner les clefs pour instaurer, avec votre animal, une relation basée sur le respect et la confiance et non pas sur des friandises… Les exemples des dérives de ces méthodes dites ultra positives sont légion. Maiko et Salvador n’en sont pas les seules « victimes », ils ont eu, eux, la chance d’avoir des maîtres qui ont senti les limites et qui m’ont contacté pour essayer une autre approche! Mais combien sont-elles, ces victimes? Je pense à Maverick, Kalie, Youma,Ulysse, etc. Tous ces loulous qui ont payés cher ces méthodes trop laxistes qui ne respectent et ne comprennent aucun besoin primordial du chien, dont celui d’avoir un maître. Je pense à tous ces chiens qu’on a euthanasié car ils ne répondaient pas assez vite et assez bien à notre sacro- “technique”, en oubliant souvent qu’on avait omis de leur en donner les règles!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *